Disruption et Covid-19

La crise de la Covid-19 nous a plongé dans une nouvelle ère.

A l’heure où la transformation digitale s’accélère et se confirme, le modèle économique que nous connaissons est remis en cause.

Au-delà des aspects financiers, la sécurité des salariés, les relations avec les fournisseurs et la réalisation des processus ont totalement dû être repensés.

Selon Arvind Krishna, Directeur Général d’IBM, la crise sanitaire accélère la transformation numérique. Le Cabinet McKinsey évalue même qu’elle a accéléré la digitalisation des offres d’environ 7 ans.

Jusqu’ici, le parcours de transformation était un processus qui se mettait peu à peu en place. A l’heure actuelle, il s’agit d’une urgence plus que d’une nécessité.

Trois éléments clefs sont à prendre en compte aujourd’hui : le Cloud hybride, la 5G couplée à l’Edge computing et l’intelligence artificielle.

Les entreprises doivent s’interroger sur leur capacité de réactivité si une crise similaire arriverait à nouveau. C’est pourquoi, de nouveaux processus doivent être conçus et mis en place pour, non seulement les prochains mois, mais aussi pour les générations futures.

97% des dirigeants d’entreprises au monde affirment que la transformation numérique a été précipitée en raison de la pandémie.

C’est donc sans surprise que les sociétés ayant digitalisé leurs processus sont celles qui résistent le mieux dans le contexte actuel. Et pour cause, Le Baromètre Croissance & Digital d’Ipsos démontre que 77% des entreprises reconnaissent l’impact du digital sur leur croissance.

Il est donc important de former ses équipes à l’usage des outils digitaux.

Selon une étude menée par l’ACSEL, un tiers des 720 entreprises sondées ont recouru au numérique pour maintenir leur activité. Par ailleurs, 30% d’entre elles ont repensé leur stratégie e-commerce.

Il est intéressant de noter le changement d’investissement. En effet, les entreprises ont favorisé les campagnes publicitaires en ligne et par mail, à défaut des supports traditionnels.

Toujours selon l’enquête de l’ACSEL, 12% des entreprises ayant connu une croissance en 2020 malgré la crise, ont mis en place des solutions technologiques dès 2019 (CRM, analytics, stratégie d’automation…) et investi dans des formations.

Dans sa globalité, le e-commerce a augmenté de 13%, passant de 39,5 milliards d’euros en 2019 contre 44,5 milliards au premier semestre 2020.

Godefroy De Bentzmann, président de Syntec Numérique, atteste que la formation doit être une priorité en 2021 pour assurer le développement des compétences et préparer l’avenir.

En effet, on estime que la productivité s’est améliorée de 5 à 10% grâce à la digitalisation et à la formation.

Avec des millions d’utilisateurs du web et grâce au Big Data, adopter des stratégies numériques devient incontournable. Alors, la Covid-19 n’est-elle pas une opportunité de rendre notre monde plus performant ?

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Pour recevoir de nos nouvelles et être au courant de nos dernières actualités, inscrivez-vous à notre newsletter !

Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit