Le syndrome FOMO

Le smartphone, nouvel outil de travail ?

Selon une étude menée par Google, 68% des interrogés utilisent le même appareil pour leur travail et leur divertissement personnel.

Le smartphone devient un atout quand il est question de télé travail car, permettant le travail à distance il augmente significativement la productivité des salariés. Cependant, les limites de cet appareil si innovant s’immiscent à travers le lien omniprésent entre l’entreprise et l’individu.

62% des interrogés avouent utiliser leur smartphone très souvent voire toujours pour travailler lorsqu’ils ne sont pas au travail.

En réalité, le fait d’avoir un appareil destiné à l’un et à l’autre n’est pas la solution car le problème n’est pas celui de la dissociation des rôles.

Le phénomène de la disponibilité

C’est le syndrome FOMO qui orchestre ce phénomène : de l’anglais Fear Of Missing Out, on parle de la peur de manquer une information importante. C’est pourquoi ce phénomène de vérification, presque pulsionnel, des mails et messageries (60%), et des notifications (40%), devient un réel problème dans la notion de séparation de la vie professionnelle et de la vie personnelle.

Toute cette pression émise sur l’importance de la disponibilité au travail devient source d’anxiété. C’est pourquoi de nombreux syndicats, notamment Français, ont eu la volonté d’instaurer un respect des temps de repos et de l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Depuis 2017, le droit à la déconnexion stipule qu’un salarié ne peut se voir reprocher par son employeur de ne pas avoir répondu à un mail ou à un appel en dehors de ses heures de travail (inscrit Art.55 de la loi Travail) ; concernant les entreprises de plus de 50 salariés.

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Pour recevoir de nos nouvelles et être au courant de nos dernières actualités, inscrivez-vous à notre newsletter !

Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit